La ville s’écoule doucement jusqu’à Sébeillon

19 août 2015 - Le quartier

Lausanne s’écoule comme une rivière. Il suffit de se promener, un jour de beau temps, de son centre en direction de l’Ouest, pour le ressentir physiquement: la ville poursuit résolument la conquête de ses vallées.

Le métro M1 dessert Sébeillon depuis le Flon et Renens

Le métro M1 dessert efficacement l’Ouest Lausannois. En fond, le chantier de Sébeillon

Marchons le long de la route de Genève, sous un rayon de soleil estival. Entre le Grand Pont et le Pont Chaudron, c’est à peine si l’on devine le passé industriel de ce plateau. Avant la révolution industrielle, le quartier du Flon accueillait des tanneries, dont l’odeur dégoûtait les bourgeois du haut des collines. Durant l’essentiel du XXe siècle, la zone connaît son développement industriel grâce au chemin de fer Lausanne-Ouchy, qui en fera une zone privilégiée pour le stockage de marchandises. Après une mue profonde entamée dans les années 1990, le quartier du Flon est aujourd’hui réputé pour ses commerces, ses bars et restaurants, ses cinémas, ainsi que pour son excellente Ecole de Jazz et de Musique Actuelle (EJMA).

Marchons encore. Passé le Pont Chaudron s’ouvre le quartier de Sévelin, qui descend en pente douce jusqu’à Sébeillon. Ici, l’histoire industrielle est encore lisible sur les murs, même si, depuis plusieurs décennies, la jeunesse et les arts de la scène en ont fait leur terrain. Entre l’Eracom, l’EPSIC et l’ETML, le théâtre de l’Arsenic y développe une programmation d’avant-garde, tout comme Sévelin 36, dédié à la danse contemporaine. Non loin du Skate Park, les Docks s’y sont installés, une scène pour les musiques actuelles. Aux établissements de formation professionnelle, la croissance démographique a ajouté les gymnases de Sévelin et de Provence, achevant de faire de cette zone un pôle pour la jeunesse de la ville.

Des étudiants dans le quartier de Sévelin

Les étudiants dans le quartier de Sévelin. En fond, l’ERACOM.

Mais à mesure que, en direction de Malley, on approche de la gare de marchandises de Sébeillon, le passé industriel de cette portion de ville apparaît très vivace encore. Les signes avant-coureurs d’une transformation se lisent dans les enseignes de mobilier design qui ont installé ici leurs show-rooms. C’est ainsi qu’en quelques minutes de marche, on mesure l’immense potentiel de développement du quartier de Sébeillon. Situé dans l’axe d’un quartier jeune et vivant, richement desservi par les transports publics, il semble tout naturellement amené à se développer en zone résidentielle des plus centrales!


Recevez en exclusivité nos informations en vous abonnant à la newsletter