Le design au coeur de Sébeillon

29 septembre 2015 - Le quartier

Fatigué des meubles en contreplaqué suédois? Pourquoi ne pas s’offrir une belle pièce de mobilier design pour décorer son nouveau salon? A deux pas du rond-point de Sébeillon, en montant en direction de Chaudron, le show-room de Ligne Roset est un bel espace où l’on déambule en quête d’inspiration. Depuis une dizaine d’années déjà, la fameuse marque de mobilier française a posé son enseigne prestigieuse sur cet ancien entrepôt reconverti, vaste et lumineux, où les dernières collections, toutes en mauves et jaunes profonds, côtoient les pièces les plus classiques. Et notamment, le fameux canapé Togo, conçu en 1973, qui a fait la célébrité de Ligne Roset: ce canapé révolutionnaire, avec sa structure entièrement en mousse, et ses allures de Shar Pei géant en peluche, s’est déjà vendu à 1’280’000 exemplaires dans le monde, se décline désormais en 899 coloris, et semble complètement indémodable.

En une décennie, les employés de Ligne Roset ont vu se transformer le quartier de Sébeillon à mesure qu’y poussaient des grues. L’une d’elles suggère même que l’enseigne serait aux avants-postes de la “gentrification” du quartier, ce phénomène urbain qui voit les anciens quartiers industriels se transformer en zones résidentielles.

Tout comme la boutique Etat De Siège, spécialisée dans les chaises et les luminaires design et située un peu à l’entrée de la rue de Sébeillon, Ligne Roset attire ici une clientèle d’esthètes venus de loin. Une clientèle qui apporte sa touche d’élégance à un quartier promis à toujours plus de diversité.


Recevez en exclusivité nos informations en vous abonnant à la newsletter